vendredi 25 mai 2018

CE ordinaire TCS Vélizy du 24 mai

CE et ordre du jour encore une fois très chargés commençant à 9h30 et se terminant après 18h.
Point clés : informations sur le projets de réorganisation OBIF et ingénierie PRS, transfert de l'activité SOC de TS vers TCS, rapport d'activité du service Santé au Travail, outil Chronotime, protocole d'accord CE TCS/TS pour les ASC Toulouse.
Sur le plan économique : peu d'évolution. Prises de commandes en ligne pour pour C4S et un peu de retard pour SFI mais qui devrait être comblé rapidement. Prévision très pessimiste pour PRS à fin d'année (moitié du budget) qui s'expliquerait par des reports sur 2019 de budgets clients. Difficultés qui se confirment pour CSE/ISO, liées au projet de rachat de Gemalto par le Groupe. Un peu de retard général sur le C.A. qui a tendance à s'accentuer sauf pour SFI qui est en avance. Très nombreuses offres pour SFI avec une activité très soutenue. Difficultés de recrutement pour qui s'accentuent pour CSE Vélizy.
Réorganisations :  Infos sur le transfert de OBIF de PRS vers SFI avec éclatement d'équipe. Retour sur "l'ajustement de l'organisation de l'Ingénirie de PRS" avec questions fréquentes des salariés "Où vais-je ? ou "Qui sera mon chef" ? Tous les concernés sont censés avoir eu une réponse. Il y a eu des erreurs... censées avoir été traitées.
Trasnfert du SOC de TS vers TCS. Présentation par le Directeur de TS concerné :  plus de 100 personnes concernées dont 15 à Vélizy et 43 à Labège. Pas de changement de lieu de travail ni de fonction, mais des changements de rattachement : ISO et le Conseil n'auront plus le même responsable. L'activité nécessite des investissements que TCS devrait mieux être en mesure de réaliser, nous dit-on.
Effectifs et GPEC : tendance inchangée. Plus de sorties que d'entrées pour l'établissement.
Rapport annuel du Service Santé au Travail (hors Toulouse) : très complet. Toujours des RPS plutôt en augmentation, du stress, des arrêts de travail, surcharge, sous-charge, réorganisations etc. Accompagnement de salariés en difficultés. Approbation du rapport à l'unanimité des élus.
ASC : les plans d'aménagement des nouveaux locaux au Bt Avenir sont établis et les travaux vont pouvoir commencer. Possibilité utilisation salle de sport d’Hélios... et plein d'autres choses. Voir sur le site du CE.
ASC Toulouse : certains salariés souhaitent la dénonciation de l'accord passé avec TS pour revenir avec TCS et pour cela d'organiser un vote. En raison du transfert prévu de TS vers TCS, l'organisation de ce vote est reportée au 1er trimestre 2019.

CE extraordiaire TCS Vélizy du 24 mai : approbation des comptes 2017

Ce CE, se tenant le même jour que le CE ordinaire, avait pour point unique l’approbation des comptes 2017 du CE suite à l'expertise du Cabinet BEC (expert comptable).
Une représentant du cabinet et venu présenter aux élus et à la Direction le rapport d'activité du CE beaucoup plus intéressant que les comptes proprement dits, présentés sous forme purement comptable et pas vraiment facile à lire pour le profane.
Rapport de 54 pages, très détaillé et bien structuré, qui ne laisse aucun doute sur la bonne foi des comptes et de la gestion rigoureuse des budgets tant des activités sociales et culturelles que attributions économiques et professionnelles (ex budget de fonctionnement).
Les résultats sont excédentaires pour les deux budgets. Pour les ASC, les 2/3 seulement ont été réalisés. C'est normal et légitime pour une première année de fonctionnement autonome depuis la fin de l'accord global avec le CE de Thales Services. Les activités ont été nombreuses et certaines très soutenues. Le budget "Vacances" (y compris les voyages) et de loin le plus important. Les réserves ainsi constituées permettront de prendre des engagements plus importants pour les exercices suivants.
Les élus ont approuvé les comptes 2017 à l'unanimité.

mardi 24 avril 2018

CE Ordinaire TCS Velizy du 19 avril

CE en période de congés scolaire : moins d'élus, encore moins de managers, en dehors de la présence du patron de ITS/CSE, donc une séance plus courte. Pas de scoop non plus, si ce n'est l'attribution du marché pour le nouveau contrat du restaurant d'entreprise à Vélizy et l'évocation de l'ordre du jour du CCE prévu le lendemain, présentant un projet de transfert d'activités de TS vers TCS : l'équipe CSE/ISO serait impactée.
Sur le plan économique  : Bon départ pour les prises de commandes au niveau TCS y compris pour PRS grâce à des commandes pour SID et S2P, mais en retard pour C4S. Léger retard pour SFI. C.A. tenu pour PRS et supérieur à l'objectif pour SFI. (Attention le C.A. est désormais compté au "consommé" et non plus au "facturé" pour un meilleur reflet de la situation réelle) Pour C4S, la situation de certaines affaires s'améliore, avec des rentrées de cash. Peu d'information nouvelle sur SID en dehors des planches habituelles, en raison de l'absence de tout représentant. Aucune info sur l'ex-WNW : demande des élus restée sans réponse alors que les salariés restent très inquiets. Situation stationnaire pour SFI toujours avec beaucoup d'activité et d'offres. Pour ITS/CSE : Inversion 2018/2017 : la situation s'améliore pour Vélizy et il y a du retard pour Toulouse, peut-être partiellement en raison (comme certains salariés l'avaient signalé) du rachat de Gemalto. Rien de grave toutefois et la situation reste saine.
Contrat CopernicII : le responsable des moyens généraux vient s'expliquer. Aucun retour en arrière possible pour la gestion du courrier. Temporisation pour les poubelles. Pour les déchets, pas question de changer la collecte centralisée aux étages mais peut-être moyen de garder des poubelles... plainte des élus pour un confort et un service qui diminue et laisse une nouvelle fois en difficultés des salariés des sous-traitants. "Cette décision (ce contrat) n'est pas de notre fait et a été prise au niveau Groupe".
RIE  (restaurant d'entreprise) : le contrat est réattribué au même prestataire mais dans des termes très différents, obtenus grâce à la remise en concurrence, avec des investissement significatifs qui devraient contribuer à améliorer sensiblement la qualité tant pour la nourriture que pour les équipements et l'aménagement des salles (CAPA et ICHAC) pour lesquelles des travaux significatifs sont prévus.
ASC Toulouse : la composition des équipes pourraient varier de façon significative à court terme cf. ci-dessus). Sujet toujours à traiter après de plus amples informations.
ASC et locaux CE Vélizy : projet d'architecte pour l'aménagement au RdC Bt Avenir. Évolution progressive de l'offre aux salariés, en partie liée à ces locaux.
Point RH habituel : synthèse de la dernière réunion de la Commission Emploi-Formation (CEF) dont le bilan formation 2017, effectifs, bilan prestations intellectuelles.

vendredi 23 mars 2018

CE TCS Vélizy du 22 mars

Nombreux points à l'ordre du jour et séance de plus de 7h. Mais le point majeur est incontestablement celui de la situation de PRS avec la réorganisation de l'ingénierie. A noter le présence de patron de PRS que l'on avait pas l'habitude voir en CE.
Cette réorganisation avait été présentée au CCE du 15 mars et aux salariés de PRS le jour même pour Cristal et le lendemain pour Vélizy. Rappel du contexte et des constats à l'origine du projet de nouvelle organisation, tels que le manque de compétitivité, la stratégie produit peu compatible avec les offres, le cloisonnement des équipes. La recette : la mise en place d'un centre de compétences travaillant au profit des 3 secteurs. Les détails ont été donnés. La conclusion, souvent la même en la matière : "Aucun impact sur l’emploi" et "pas de mobilité géographique". Mise en place effective prévue au 1er juillet. Contrairement aux habitudes, il y a donc un peu de temps pour se préparer. Nombreuses questions remontées par les salariés, au CCE puis en séance mais peu de réponses pour cette fois. Discussion plus large en dernière partie de séance avec le patron sur la situation de PRS. : "tout n'est pas rose, mais tout n'est pas noir non plus" Et de reprendre l'exemple d'une affaire  difficile au Mexique, en pertes sur une longue période et qui a dégagé une marge positive significative à terminaison et a "fait des petits" ; fourniture de détails sur les actions menées à haut niveau sur les affaires les plus sensibles. Toujours refus du principe de la GAE plutôt que la GPEC. Visiblement le patron cherche pourtant a redonner espoir et à remonter le moral des troupes qu'il a compris ne pas être bien haut après les nombreuses alertes remontées.

Sur le plan économique
- Chiffres 2017 TCS enfin communiqués. Objectif de prises de commandes très largement dépassé à près de 2?5 milliars d'€, CA tenu mais rien sur l'IFO !
- Deux premiers mois de 2018 : les chiffres sont fournis, mais peu représentatifs de l'évolution annuelle prévue, notamment à Vélizy.
- Revue habituelle des projets et offres : toujours sous-activité pour PRS.
Handicap : bonne progression du taux, c'est à dire la proportion des salariés RQTH qui passe de 3,26% en 2016 à 4,01 en 2017. Les salariés concernés hésitent moins à se faire reconnaître et les actions sont nombreuses.

Point habiutel sur les effectifs, les prestations intellectuelles .
Mise en place du service Santé au Travail pour les salariés d'Aix.

ASC. Vélizy : futurs locaux CE, choix d'un architecte d'intérieur, et Hélios pour le sport. Comiteo, Voyages, prêts sur place et médiathèque. Toulouse : demande de salariés de revenir au CE TCS plutôt que TS, à trancher avant juin.

jeudi 15 mars 2018

CHSCT ordinaire du 13 mars

Les réunions ordinaires du CHSCT sont chargées. Rappelons que ces réunions sont trimestrielles. Les ordres du jour comportent de nombreux points dont une bonne partie sont récurrents. La plupart de ces points se déclinent en de nombreux sujets dont certains demandent des développements qui peuvent dépasser de loin la séance. Nous ne reprenons donc ici que les sujets qui nous paraissent les plus significatifs.
Points sur les accidents du travail (et de trajet) : peu d'arrêts de travail. Les arrêts plus fréquents et de longue durée sont en grande majorité liés aux RPS : sur ce point la situation se dégrade au sein de l'établissement. Contexte des affaires difficiles de SFI et réorganisation, sous-charge PRS, activité PRM qui n'a plus de management local, mouvements à ITS etc...
Documents obligatoires : obtention et mises à jour souvent laborieuses, mais qui finissent en général par aboutir, parfois avec retard. Bilan CHSCT 2017 bientôt finalisé,  Document Unique d'Evaluation des Risques Professionnels : la partie RPS est complètement revue mais pas encore terminée, Papripact 2018 (plan de prévention) : les élus ont refusé la consultation car il doit petre éléboré après la finalistion des autres. Le rapport médical 2017 devrait être présenté aux élus 1ère quinzaine d'avril.
Locaux CE et syndicaux : le bail du rdc du bâtiment Avenir est signé. Les travaux vont pouvoir commencer. Objectif visé : mise à disposition début juin.
GTRPS : restitution de l'enquête SFI aux salariés par des membres du GT. Participation modeste d'une trentaine de personnes sur les deux séances les 6 et 7 mars dernier.Bien des salariés n'ont pas vu les effets du plan d'action présenté : "le pire est à venir". Présentation à Massy (ex-TAO) des vidéos de sensibilisation au Burn-out, très bien accueillies par le CHSCT, la DRH, la Direction d'établissement et le Service santé au travail.
Télétravail : le nouvel accord est en cours de négociation. La législation a évolué. Il n'y aura plus de quota et le nombre de jours possibles sera fixé par mois (4 ou 8).
Toulouse Pastel. Problème des "ailettes volantes". Différends entre promoteur, propriétaire, Thales ne permettant pas d'entrevoir le règlement de ce problème à court terme. Mais il n'y a plus de risque nous dit-on.
Point sur l'ERP : tout n'est pas rose, même si un cap important a été franchi. Gestion des expéditions (douanes) et  livraisons difficiles, liées aussi à mise en place de la gestion de stocks et trsanport par Chôlet.
Projet d’ajustement de l’organisation Ingénierie de PRS: les salariés de PRS ont reçu un bien curieux message les conviant à une présentation le 16/03. Mais ni le CE de Vélizy ni le CHSCT n'ont été informés. Question posée en séance et restée sans réponse. Un point est à l'ordre du jour du CCE du 15 mars. Grosse inquiétude de nombreux salariés.
Vie du site : les contrôles sécurité supplémentaires mis en place infligent des contraintes parfois difficiles à supporter : nouveaux contrôles de  badges nombreux et compliqués, accès parking, bureaux illégalement inaccessibles aux élus, etc. Le contrat avec Vinci est en cours de renouvellement.  Maître mot : économies ! Entre autres, il n'y aura plus de poubelles de bureau, plus de boîtes à lettre pour la distribution du courrier. Bref, pour la QVT, la pratique est à l'opposé de la théorie !

jeudi 8 mars 2018

CHSCT extraordinaire TCS Vélizy du 7 mars : retour sur l'enquête RPS SFI

Suite à de nombreuses alertes concernant des situations à risque observées à SFI, reçues par des représentants du personnel le Groupe de Travail sur les Risques Psycho Sociaux a mené une enquête auprès des salariés de SFI de juin à septembre 2017.

 Les résultats ont été présentés le 3 octobre dernier à la direction. (Voir notre article du 6 octobre dernier.) Ils détaillaient de façon précises les difficultés et facteurs de risques mis en évidence lors des échanges avec les salariés. (Le compte-rendu est accessible aux seuls salariés Thales.)
Les représentants du personnel du GTRPS ont demandé à plusieurs reprises que leur soit exposé un plan d'action et qu'il soit suivi régulièrement, sans succès jusque là. Il ont donc demandé et obtenu la réunion de ce CHSCT qui s'est déroulé en présence d'un représentant de la CRAMIF. Le patron de SFI n'était pas présent bien qu'invité. C'est donc le responsable des opérations et la RRH qui pont présenté un plan d'action portant sur 8 thèmes : le renforcement des relations avec GTS, la charge de travail avec la mise en place de revues mensuelles entre manager et salarié, le pilotage des projets, la mise en place de moments de convivialité, une meilleure reconnaissance du travail y compris sur le plan individuel, la management avec des réunions d'équipes mensuelles, des réunions régulières des assistantes, le suivi des missions et les repos compensateurs qui devrait suivre, le suivi des salariés par une RRH de proximité.
Le représentant de la CRAMIF a émis des doutes sur la mise en place jusque là, d'une politique sérieuse de prévention des RPS (pas seulement pour SFI) . Il a posé une nouvelle fois des questions dont les réponses n'ont pas toujours pas convaincu. Par exemple deux d'entre elles : pourquoi la diffusion des vidéos de sensibilisation est-elle aussi restreinte et pourquoi il y a peu de salariés et très peu de managers qui y assistent en dehors de quelques managers de proximité plus impliqués ? Pourquoi les plans d'action, quand il y en a, ne sont-ils pas élaborés et suivis en concertation avec le GTRPS ? On peut d'ailleurs se poser la question de savoir si ce plan connaîtra un meilleur sort que tous les précédents qui ont pu être présentés suite à ce type d'alerte et d'enquête. Espérons le.

L'évolution de l'organisation de l'Ingénierie de SFI/ICS qui avait été présentée au CE du 17 janvier  (cf notre article) ne l'avait pas encore été au CHSCT malgré plusieurs demandes, l' a été lors de cette séance et également comme élément de réponse de ce plan d'action.

mardi 20 février 2018

CE TCS Vélizy du 20 février

CE ordinaire le plus court depuis plusieurs années. Pas vraiment de scoop non plus. Peu de points à l'ordre du jour, pratiquement pas de chiffres tant que les résultats du Groupe n'ont pas été publiés. Un seul directeur venu présenter son activité : SID où tout semble plutôt bien aller. Aucune information sur SFI en dehors du recours à la main d’œuvre étrangère pour "raisons de compétitivité". Pas d'information sur ITS, l'information donnée en janvier ayant été plutôt complète, rien sur l'ex-WNW, cela expliquant ceci.
Pour SID, les projets restent à forte dominante logiciel et intégration.
Sur le plan économique, quelques points à signaler : une rentrée de cash "significative" sur des affaires difficiles, mais toujours très peu d'offres pour C4S, ce qui reste inquiétant pour les élus et les salariés. On nous promet que ça va repartir...
La GPEC sur DAP est en partie retardée mais pas arrêtée.
Budget ASC du CE pour 2018 : après de nombreuses discussions et la transmission du projet de dotation de la Direction, il a été voté à l'unanimité. Des ajustements relativement mineurs par rapport à 2017 qui visent à prendre en compte les changements du contexte.
Locaux CE et syndicaux : après de nombreuses discussions, les élus du CE, les Organisations Syndicales et la Direction de l'établissement ont fini par trouver un compromis pour la répartition de ces locaux au rez-de-chaussée du bâtiment Avenir. Les travaux d'aménagement devraient bientôt pouvoir commencer pour un déménagement prévu au 2e trimestre.
Pour les ASC, il reste des activités qui n'ont pas trouvé de solution d'hébergement pour le moment : musique, gym... En revanche un accord avec les CE de TED et TS a été voté avant d'être signé pour la section tennis de table. Pour la médiathèque, un accord sera passé avec la médiathèque (municipale) de Vélizy qui permettra de disposer de supports à des conditions intéressantes.
RIE : la Commission du CE a beaucoup travaillé. L'appel d'offre est en cours, deux des quatre candidats reçus, ont été retenus pour la suite. La sélection finale sera bientôt faite et des travaux significatifs seront nécessaires. La décision sera prise au niveau de l'établissement.
En point divers : la réorganisation récente de SFI qui n'a pas fait l'objet de consultation du CE ni même d'information au CHSCT, pose problème du fait des changements de managers pour une majorité des salariés concernés.

 

mercredi 31 janvier 2018

La santé des salariés, dernier souci de l'entreprise ?

Hier, l'ensemble des salariés de l'établissement rattachés à la GBU SIX ont été invités à un "rendez-vous 2018". Opération de communication à grande échelle et force écrans, car synchronisée sur tous les sites France. Bilan 2017, succès, ambitions et objectifs 2018, technologies... Beaucoup de chiffres, excellents pour les prises de commandes, bon pour le chiffre d'affaires, moins bons pour le cash flow. Des réussites techniques nombreuses... Les salariés sont avides d'information : c'est bien.
Mais bien peu d'humain (un "merci" tout de même aux salariés qui ont permis ces résultats) et rien (du tout) sur la santé des salariés et la souffrance au travail, les arrêts de travail nombreux et de longue durée pour des causes le plus souvent professionnelles et l'absence de plus en plus manifeste de politique sérieuse de prévention.
Ce même jour, la Direction (relations sociales, établissement) annule pour la 2e fois consécutive une réunion du Groupe de Travail su les Risques PsychoSociaux qu'elle continue pourtant de prétendre "paritaire". Elle est devenue dans l'incapacité de proposer une date et de la respecter. Les salariés du GTRPS qui ont mené l'enquête sur SFI au 2e semestre 2017, n'ont jamais pu la restituer aux salariés concernés et qui ont pourtant bien volontiers participé. C'est triste. Espérons quand même que cela finira par se faire.
Ces éléments, comme de nombreux autres, apportent bien malheureusement une réponse tristement positive au titre de cet article. Et la tendance actuelle n'est clairement pas à l'amélioration.

vendredi 26 janvier 2018

CE ordinaire TCS Vélizy du 25 janvier

CE nettement moins dense que d'habitude. Peu de chiffres, bouclage et consolidation des comptes 2017 obligent. Les patrons d'activités délaissent de plus en plus les élus et envoient leurs responsables opérations présenter leur synthèses mensuelles (SID, SFI, C4S) des informations plutôt précises, mais jamais de réponses aux questions qui pourraient impliquer une décision. A plusieurs reprises les élus font remarquer avec insistance et à l'unanimité que de nombreux salariés de l'établissement de Vélizy, comme de nombreux responsables, se sentent défavorisés par rapport aux autres établissements de TCS, notamment à Cristal.
Sur le plan économique, seul ITS/CSE a communiqué des chiffres : budget tenu en PC et en CA, et même au dessus pour ISO qui recommence à embaucher. Nombreux postes ouverts pour des jeunes à Vélizy et WeWork à Paris.
SFI : des offres gagnées et de nombreuses en cours et à remettre. Toujours des difficultés sur les mêmes affaires (toujours le même pays au Moyen Orient).
SID : pas de chiffres du tout. De qui se moque-t-on ? Beaucoup de "vert" dans les projets . Du "vert pastèque"  (vert à l'exterieur et rouge à l'intérieur) ? Deux offres gagnées sur la fin 2017 pour DCS, une pour IIS. Beaucoup d'offres en cours et à remettre...
C4S : Aucun chiffre non plus. Toujours les mêmes affaires en difficulté. Peu d'offres, aucune gagnée mais une lettre d'intention. Bref rien pour rassurer.
CR Commission Emploi du 18/01. Effectifs de l'établissement, bilan 2017 : 208 entrées pour 295 sorties (dont IDT). Point sur la GPEC PRS, pourcentages de réalisation : C4S 78%, SID, 53%, transverse 90%, mais le plus sérieux et inquiétant reste à venir pour DAP : seulement 33% réalisé.
ASC : la Direction n'a toujours pas pu présenter son projet de dotation et le budget 2018 n'a toujours pas été voté. Heureusement, un budget partiel et provisoire avait été voté au CE du 17 janvier, donc pas d'inquiétude sur le court terme. Les discussions continuent sur les futurs locaux du CE au Bt Avenir et restent laborieuses, pénalisant ainsi le fonctionnement des activités locales (bricolage, médiathèque...). Encore une fois, Vélizy est défavorisé par rapport aux autres établissement de TCS. Une convention a été votée et sera signée avec les CE de TED et TS pour permettre la continuité du fonctionnement de la section tennis de table.
RIE : poursuite de l'appel d'offre et consultation pour le renouvellement du contrat de prestations. 4 réponses Eurest, Elior, Sodexo et API-restauration. Choix du prestataire prévu pour fin mars et mise en œuvre à partir du 1er mai.

lundi 22 janvier 2018

Evolution de l'organisation de L'Ingénierie SFI/ICS

Le projet a été présenté au CE extraordinaire du 17 janvier, puis ensuite aux salariés. Il y aura deux équipes Produits, une orientée vers la sécurité et la supervision et l'autre vers les solutions et infrastructure. Quatre équipes projets : 1: Managers, 2: Supervision, 3: Télécom, sécurité, matériel, installation , 4 : Solution. Mise en œuvre prévue au  1er février. Comme annoncé à chaque fois : ni mutation ni changement géographique.

mardi 16 janvier 2018

Filialisation de RCS Brétigny

Comme annoncé depuis longtemps dans le cadre du projet de cession de RCS Brétigny, les activités du site ont été filialisées au 4 janvier 2018. L'ex-établissement de TCS SAS en est devenu une filiale à 100% : Thales RCS France.

vendredi 12 janvier 2018

Synthèse de l'actualité sociale TCS Vélizy au 12 janvier

La situation économique : excellents chiffres pour TCS... sauf pour Vélizy !
Toujours difficile d'avoir des chiffres de fin d'exercice, soumis à de nombreuses validations internes avant consolidation et publication. Les derniers chiffres communiqués aux élus sont arrêtés à fin novembre, sachant que décembre est très souvent le mois des plus fortes prises de commandes et surtout facturations dans l'année. Pour l'ensemble de TCS, le montant des prises de commandes est supérieur au budget initial à fin décembre et l’atterrissage prévu à près de 40% au-dessus. Côté CA c'est aussi au dessus du budget : atterrissage à +10% environ.
Les charges
Elles ont été présentées aux élus du CCE le 12 décembre puis au CE du 21 décembre. Pour PRS, la baisse continue, sans espoir de changement de tendance attendu pour 2018. Pour SFI, une fois traitée la charge courante, les prévisions sont nettement à la baisse à partir du 2e semestre. SID : ça va un peu mieux, mais toujours beaucoup d'incertitude.
La GPEC pour C4S/DAP : toujours d'actualité. Et le plus dur n'est probablement pas encore fait, car en la matière, si les premiers départs sont souvent réellement volontaires, ensuite ce sont plutôt les pressions qui se développent accompagnées de leur cortège de souffrances.
La "réorganisation" de  MNW : suppression de l'étage de management WNW et départ du responsable. Les équipes fusionnent avec celles de Cristal. On connait les problèmes que pose le management à distance. Pour beaucoup, ce n'est qu'une étape, avant des dispositions à venir nettement plus douloureuses. La CFTC a fait une déclaration sur ce sujet au CE de décembre : pas de réponse convaincante.
Les "mouvements" à Vélizy le Bois : le Groupe de Travail "Mouvements" composé de membres du CHSCT est de plus en plus sollicité et les équipes concernées sont plus nombreuses. ITS a quitté Cartier en décembre pour Vespucci 4 et le locaux WeWork, rue Lafayette à Paris. Le bâtiment Magellan avait été épargné jusque là, c'est maintenant son tour : mise en œuvre des projets présentés au CHSCT ordinaire TCS Vélizy du 12 décembre.
Les activités sociales  et culturelles du CE : le transfert des locaux du CE de Cartier à Avenir conditionne le déroulement des activités locales et l'accord avec TS a pris fin. Si le principe de ce transfert ne fait plus de doute, les modalités précises ne sont toujours pas définies et les discussions avec la Direction sont plutôt laborieuses. L'offre continue d'évoluer sensiblement alors que le budget 2018 n'est pas encore complètement bouclé.
NAO : le sujet est traité en central. Les réunions ont commencé, mais pas encore de "négociation". La CFTC communiquera par tracts.
.

jeudi 4 janvier 2018

lundi 18 décembre 2017

mercredi 13 décembre 2017

CHSCT ordinaire TCS Vélizy du 12 décembre

Encore beaucoup de sujets comme à tous les CHSCT ordinaires trimestriels, bien qu'un peu moins chargé cette fois que les précédentes. En voici notre synthèse.
Fonctionnement  du CHSCT : fixation du calendrier 2018 dates des réunions et inspections. Les actions décidées en séances ne sont pas toujours suivies. Les élus avaient demandé que soit présenté un plan d'action avec un suivi régulier : il n'a toujours pas été mis en place.
Passage en revue des documents obligatoires.
Suivi des accidents de trajets, accidents du travail et accidents bénins. Accidents de trajets et RPS constituent toujours les principaux risques de l'établissement. En matière de stress et de souffrance au travail, d'après le Service Santé au travail comme pour les élus du GTRPS, la situation ne s'arrange pas : plusieurs cas de chocs émotionnels sérieux, des situations de violence, des arrêts de longue durée trop nombreux.
Toilettes du Livingtone 1er étage, hors service depuis de nombreux mois. Problème enfin résolu d'après la Direction qui fait part de travaux complexes en raison, entre autres, de grandes difficultés d'accès aux éléments défectueux et la mise en place de règles de sécurité plus strictes pour les intervenants.
Mouvements (déménagements internes, sur le même site) : ITS C4 -> V4 les 13 ET 14 décembre. Projets futurs :  Le regroupement dans des locaux parisiens avec les salariés qui partiront à WeWork, rue Lafayette, n'interviendrait pas avant le 2e semestre 2018. Mouvements également au L2. Le micro-zoning de M4 sera complètement revu et permettra d'accueillir le Commerce export, actuellement au M1. TS réclame la disposition du M1 complet qui impliquerait le déplacement des équipes DSI et moyens généraux.
ITS Toulouse : le turnover continue bien que la GPEC soit terminée et l'équilibre économique retrouvé : départs de salariés très expérimentés.
Problème de fonctionnement de la Logistique (et des stocks, suite à la fin du contrat avec le prestataire) à Vélizy. Forte pression de Cholet et conditions de travail de plus en plus difficiles.GTRPS : les élus déplorent de moins en moins d'implication de la Direction. EN dehors de quelques actions très ponctuelles, toujours pas de véritable implication du management dans les actions de préventions du GT, dont la projections des vidéos sur le burnout. Les situations, toujours nombreuses, sont plus difficiles à suivre. Les réunions de GT se raréfient. Les salariés de SFI attendent toujours une restitution détaillée de l'enquête effectuée par le CHSCT, pourtant évoquée lors du récent "all-staff".
Passage en revue des sorties tardives, trop nombreuses sur certains projets bien identifiés.
Télétravail : l'accord TCS prend fin en avril 2018. Il sera bien entendu renégocié et/ou renouvelé. Les avenants en cours pourront s'appliquer jusqu'à cette date : un courrier en ce sens sera adressé aux salariés concernés. Satisfaction générale sur le principe, maintenant entré dans les habitudes.
Outil de suivi du temps de travail Chronotime, essentiellement destiné aux mensuels. Les élus ne comprennent toujours pas vraiment l'intérêt. La consultation reportée faute d'information suffisante.
Dernière réunion de l'année : remerciements aux participants.

vendredi 24 novembre 2017

CE TCS Velizy du 23 novembre

Journée entière consacrée à cette réunion avec de nombreux points dont une bonne partie concernant les activités sociales et culturelles.
Sur le plan économique : toujours excellent niveau de prises de commandes pour l'ensemble de TCS avec des prévisions à près de 40% au dessus du budget initial. Pratiquement tous les domaines sont au dessus du budget, sauf RCS. Comme nous le savions déjà, pour PRS/C4S ce sont surtout des avenants négociés avec un client difficile qui ont permis cette performance alors que la baisse de charge (DAP notamment) continue. Performance particulière de SFI. Globalement bonne tenue pour le CA. Revue pour ITS/CSE : bon niveau de prises de commandes, excellent CA pour ISO, mais retard pour Vélizy, marge brute au-dessus du budget. Inquiétudes et manque de visibilité pour WNW: le responsable est venu mais toujours pas de chiffres donnés aux élus qui continuent de les réclamer.

RH : présentation d'un outil "Chronotime" pour la "gestion automatisée du temps de travail". A part le suivi d'heures supplémentaires et du travail en horaires atypiques, les élus ne voient pas très bien l'utilité de ce nouvel outil qui remplacera "tempo", outil  en vigueur à l'ex-T3S qui n'était que bien peu utilisé car inadapté. Présentation du plan de formation : peu de changement par rapport aux précédents. Chiffres habituels entrées/sorties...
RIE : mise en place d'un appel d'offres pour le renouvellement du contrat de prestations.

ASC : modification (mineure, sans conséquence pour les salariés) du règlement intérieur du CE, modification du règlement des ASC, lié, entre autres, à la fin de l'accord avec TS à Vélizy et au nouvel accord pour Toulouse, modifications de seuils, plafonds...  Projet d'accord en vue de la prise en charge des ASC de IN-IDT. Présentation aux élus du projet de budget pour 2018. Présentation et vote à l'unanimité d'un contrat d'assistance et de protection juridique pour les élus et surtout pour les salariés et leurs ayants-droit : choix de Solucia. Propositions de services pour la création d'une médiathèque : solution mixte supports physiques et dématérialisation. Présentation d'une offre de cours en ligne (scolaires et autres). Présentation d'un projet de contrat avec SkiSet pour la location de skis à des tarifs très avantageux et subventionnés.

lundi 20 novembre 2017

Actualité sociale TCS Vélizy au 20 novembre

De nombreux projets de "mouvements" (déménagements de bureaux) concernant de nombreuses équipes ont été présentés le 14 novembre aux membres du CHSCT dans le cadre du GT "Mouvements". L'information délivrée aux salariés est encore partielle voire nulle dans certains cas. Certains projets avaient déjà été évoqués, souvent uniquement dans le principe, au cours de précédentes réunions du CE et du CHSCT. Mais la réunion du 14 novembre a permis d'en faire un examen relativement complet avec des détails, mais pas toujours de façon exhaustive.

  • ITS/CSE Vélizy : abandon de Cartier prévu à fin décembre. Modification du projet de dernière minute : la moitié de l'équipe ira au Bt Vespucci 4e, reprenant une partie de la place anciennement occupée par l'Identitaire, l'autre moitié rejoindra des locaux situés rue Lafayette à Paris. A terme, l'ensemble sera transféré sur Paris dans des bâtiments qui restent à déterminer.
  • ITS/CSE/ISO  Toulouse : quelques déménagements internes à Labège et au CNES
  • Déménagement de l'équipe de Cavaillon vers Aix : quelques précisions apportées au projet
  • La baisse de charge de C4S/DAP provoque de nombreux départs et libère de la place. Des regroupements sont donc nécessaires pour récupérer de la place et satisfaire ainsi des besoins pour SFI. Des regroupements C4S/DAP à Vespucci 1 et 2. SFI : mouvements de Vespucci 3 vers Vespucci 1
  • BL ICS : de Hélios Z6 & 7 vers Vespucci 3
  • GBU GTS : de Hélios Z6 & 7 vers Hélios Bt Horizon
  • Locaux du CE : pour les bureaux et activités autres que sportives, abandon du RdC Cartier pour le RdC droite du Bt Avenir.
  • Locaux syndicaux : ils devront déménager également du fait de l'abandon de Cartier. Toutefois les Organisations Syndicales concernées n'ont pas encore été contactées.
La majorité de ces mouvements sera mise en œuvre avant la fin de l'année. Ils seront complétés début 2018 notamment pour SFI de façon à diminuer le nombre bâtiments utilisés (ex. : L1 vers V1). Le CHSCT sera consulté le 30 novembre sur les projets finalisés.

vendredi 27 octobre 2017

CE ordinaire TCS Vélizy du 26 octobre

Point clé de ce CE : la réorganisation de C4S. Le contexte tendu de C4S et DAP avec des affaires difficiles, un volume d'affaires en forte diminution, de la sous-charge et la GPEC renforcée laissaient prévoir un "réajustement" de l'organisation. C'est maintenant établi.  Des représentants des organisations syndicales représentatives de l'établissement avaient été reçus séparément (pourquoi ?) et de façon "informelle" la semaine précédente avec le Directeur de C4S, pour leur présenter le projet. Puis un document de présentation a été transmis aux élus du CE qui a suscité de nombreuses questions écrites. Des constats négatifs de la précédente organisation, une nouvelle stratégie, une politique produit "à adapter" qui sera basée sur "la transformation digitale", la création d'une nouvelle dynamique, tels sont les principaux éléments du contexte à l'origine de ce projet. Les objectifs affichés ne diffèrent pas beaucoup de ceux des précédentes réorganisations. On diminue le nombre de cases, on regroupe ou redistribue des équipes, notamment l’ingénierie. Bref on réduit et on prétend simplifier. A noter l'inquiétude des élus sur la modification de l'équipe "Sécurité embarquée" qui fonctionnait plutôt bien.
Si les constats, les objectifs et la nécessité de faire bouger sont à peu près partagés, le projet, de même que les réponses aux questions n'ont pas convaincu les élus : 6 votes contre et 2 abstentions (CFTC). Ce qui, comme d’habitude n'empêchera pas la Direction de le mettre en œuvre et de l'annoncer aux salariés avant même la fin du CE.
Les situations économiques de TCS et des activités de l'établissement sont dans l'exacte prolongation des mois précédents (cf. notre article sur le CE de septembre).
Dernier CE du patron de SFI qui part en retraite. Absence remarquée du nouveau patron de SID qui n'a pas jugé indispensable de se faire remplacer. Absence également du responsable de WNW, alors que des rumeurs insistantes circulent sur le sort de l'activité : la CFTC a fait une déclaration à ce sujet.  
Restaurant d'entreprise : un appel d'offres sera lancé début 2018 pour un nouveau contrat, l'actuel avec Sodexo arrivant à échéance. Signature d'un mandat de délégation du CE à la Direction, négocié puis voté à l'unanimité.
Locaux du CE : ils seront transférés de Cartier au bâtiment Avenir, rez-de-chaussée, dans les mois qui viennent. La surface sera supérieure à celle actuelle réservée à TCS. Reste à voir la cas de différentes activités comme la médiathèque, le bricolage et autres activités artistiques... etc En effet l'accord avec le CE T.S. concernant les activités locales, prend fin à la fin de l'année.

vendredi 6 octobre 2017

CHSCT extraordinaire TCS Vélizy du 3 octobre : restitution de l'enquête RPS au sein de SFI

Suite à plusieurs alertes concernant des problèmes de mal-être et de souffrance au travail au sein de SFI, parvenues au CHSCT, une enquête a été réalisée par des Représentants du personnel du Groupe de Travail sur les Risques Psychosociaux de l'établissement de Vélizy. Cette enquête a été menée sous la forme d'entretiens non directifs en petites équipes ou individuels. Leur nombre a dépassé la centaine. L'accueil par les salariés a été très positif, il y avait manifestement un grand besoin de parler. Les thèmes abordés étaient les suivants, les premiers ayant eu le plus d'impact : la charge de travail, l'organisation du travail, la gestion des compétences, et dans une moindre mesure, le poids du process, les relations avec la BL et GBU. Certaines équipes souffrent particulièrement, notamment celles qui travaillent pour des projets au moyen orient. La modification permanente des priorités entrainant des réaffectations continuelles de ressources,  perturbe gravement de nombreuses autres équipes, qui sans cela pourraient travailler plus sereinement. Ceci a pour conséquence une forte démotivation risquant de remettre en cause la bonne issue de plusieurs projets.
Beaucoup d'autres détails ont été donnés dont de nombreux verbatims, très révélateurs. La Direction et les responsables présents se sont montrés réceptifs et ont plutôt bien accueilli la démarche.
Le diagnostic étant établi et semblant être reconnu, il reste à savoir maintenant quelles seront les actions correctives et surtout comment elles seront mises en œuvre.
En effet, dans les causes évoquées, on retrouve en partie des causes déjà mises en évidence à plusieurs reprises dans les diagnostics précédents, établis sur un cadre plus large que SFI (2 fois Techonologia, Capital Santé, Cateïs). La difficulté majeure persistante est de transformer les préconisations issues des ces diagnostics en plan d'actions concrètes. En effet les plans d'action précédents ont péché lourdement et systématiquement dès leur définition mais plus encore dans leur mise en œuvre et n'ont jamais vraiment abouti, même si, bien sûr, des améliorations, souvent éphémères, ont pu être constatées ça et là. En espérant que cette fois ce ne sera pas le cas.

vendredi 22 septembre 2017

CE TCS Velizy du 21 septembre

Points clés de ce CE : prises de commandes quasiment au double du budget à fin août pour l'ensemble de TCS, mise en place d'un Centre de compétence "Offres de système", suivi GPEC PRS et confirmation de ces objectifs pour 2018,  principale activité touchée : DAP ; fin de la GPEC ITS/CSE/ISO à Toulouse, présentation des nouveaux directeurs de C4S et SID, points sur le RIE (restaurant d'entreprise), et sur les activités sociales et culturelles.
Sur le plan économique : excellente performance sur le plan des commandes pour TCS, mais comme d'habitude, surtout pour Cristal. Même PRS est au dessus du budget, mais c'est essentiellement LTS ainsi que grâce à des régularisation sur des affaires de C4S. Seule RCS est en dessous. Pour le C.A. c'est nettement moins bien : il y a du retard qui augmente un peu partout, le plus sensible étant dans le Transport. A noter que C4S est au dessus, suite à ces régularisations. A noter le manque de vision de WNW et des planches présentées aux élus par son responsable sans le moindre chiffre économique en grande partie identiques aux précédentes, alors que d'autres directions donnent beaucoup de détails et des informations fraîches, allant parfois jusqu'au montants des offres. Bonne performance pour l'activité de Toulouse où la GPEC a dépassé les objectifs, ambiance plus tendue à Vélizy pour CSE. A remarquer que dans ces réunions de CE si on aborde bien les chiffres en termes de commandes et d'affaires, on ne chiffre pas les résultats...
Centre de compétence "Offres de système" : les équipes Bid (notamment PRS) sont regroupées pour éviter le travail en silo et permettre une meilleure cohérence des offres ainsi qu'un meilleure lissage de la charge qui peut être très intense. Présentation pertinente, en espérant que la mise en œuvre le sera également.
CR de la Commission emploi du 20/09. Revue des GPEC. Fin de celle de Toulouse, accentuation de celle de PRS. Les effectifs concernés dépassent nettement les 10% de l'effectif de l'établissement, les élus demandent pourquoi une GAE n'est pas mise en place. Réponse de la Direction : La GPEC est suffisamment efficace et donne de "bons résultats".
RIE : Changement de personnel chez Score, le contrat entre ce dernier et Thales arrive à échéance en fin d'année. Un appel d'offre sera mis en place. Faute de temps, une courte prolongation du contrat actuel sera proposée.. Rappelons que le restaurant d'entreprise est une prérogative du CE car c'est une activité sociale. La Direction demande donc aux élus de lui donner mandat pour la gestion. Méfiance des élus qui donnent leur accord sur le principe mais sous resserve de modalités à préciser, visant à une prise de décisions réellement partagée. A noter la forte implication de la CFTC, motrice sur ces sujets.
Mise à jour du Règlement Intérieur de l'établissement : rendu nécessaire par le déménagement d'ISO à Toulouse, du PTC à Labège. Reste à faire, ainsi que de nombreuses informations dont l'intranet du site de Toulouse.
ASC : l'accord partiel avec le CE de TS pour les activités locales prend fin au 31/12/2017. Reste à savoir comment les différentes activités concernées (médiathèque, bricolage, danse et gym, pots, etc...) pourront fonctionner après cette date, la principale inconnue restant celle des locaux. La cible est maintenant le rdc du bâtiment Avenir, du moins pour les bureaux. Mais la Direction ne s'engage pas pour le moment alors que nous sommes à 3 mois de l'échéance. Elle nous promet une surface supérieure à celle réservée actuellement à TCS mais inférieure à celle dont TCS disposait en raison de l'accord avec TS (médiathèque notamment).