vendredi 6 octobre 2017

CHSCT extraordinaire TCS Vélizy du 3 octobre : restitution de l'enquête RPS au sein de SFI

Suite à plusieurs alertes concernant des problèmes de mal-être et de souffrance au travail au sein de SFI, parvenues au CHSCT, une enquête a été réalisée par des Représentants du personnel du Groupe de Travail sur les Risques Psychosociaux de l'établissement de Vélizy. Cette enquête a été menée sous la forme d'entretiens non directifs en petites équipes ou individuels. Leur nombre a dépassé la centaine. L'accueil par les salariés a été très positif, il y avait manifestement un grand besoin de parler. Les thèmes abordés étaient les suivants, les premiers ayant eu le plus d'impact : la charge de travail, l'organisation du travail, la gestion des compétences, et dans une moindre mesure, le poids du process, les relations avec la BL et GBU. Certaines équipes souffrent particulièrement, notamment celles qui travaillent pour des projets au moyen orient. La modification permanente des priorités entrainant des réaffectations continuelles de ressources,  perturbe gravement de nombreuses autres équipes, qui sans cela pourraient travailler plus sereinement. Ceci a pour conséquence une forte démotivation risquant de remettre en cause la bonne issue de plusieurs projets.
Beaucoup d'autres détails ont été donnés dont de nombreux verbatims, très révélateurs. La Direction et les responsables présents se sont montrés réceptifs et ont plutôt bien accueilli la démarche.
Le diagnostic étant établi et semblant être reconnu, il reste à savoir maintenant quelles seront les actions correctives et surtout comment elles seront mises en œuvre.
En effet, dans les causes évoquées, on retrouve en partie des causes déjà mises en évidence à plusieurs reprises dans les diagnostics précédents, établis sur un cadre plus large que SFI (2 fois Techonologia, Capital Santé, Cateïs). La difficulté majeure persistante est de transformer les préconisations issues des ces diagnostics en plan d'actions concrètes. En effet les plans d'action précédents ont péché lourdement et systématiquement dès leur définition mais plus encore dans leur mise en œuvre et n'ont jamais vraiment abouti, même si, bien sûr, des améliorations, souvent éphémères, ont pu être constatées ça et là. En espérant que cette fois ce ne sera pas le cas.

vendredi 22 septembre 2017

CE TCS Velizy du 21 septembre

Points clés de ce CE : prises de commandes quasiment au double du budget à fin août pour l'ensemble de TCS, mise en place d'un Centre de compétence "Offres de système", suivi GPEC PRS et confirmation de ces objectifs pour 2018,  principale activité touchée : DAP ; fin de la GPEC ITS/CSE/ISO à Toulouse, présentation des nouveaux directeurs de C4S et SID, points sur le RIE (restaurant d'entreprise), et sur les activités sociales et culturelles.
Sur le plan économique : excellente performance sur le plan des commandes pour TCS, mais comme d'habitude, surtout pour Cristal. Même PRS est au dessus du budget, mais c'est essentiellement LTS ainsi que grâce à des régularisation sur des affaires de C4S. Seule RCS est en dessous. Pour le C.A. c'est nettement moins bien : il y a du retard qui augmente un peu partout, le plus sensible étant dans le Transport. A noter que C4S est au dessus, suite à ces régularisations. A noter le manque de vision de WNW et des planches présentées aux élus par son responsable sans le moindre chiffre économique en grande partie identiques aux précédentes, alors que d'autres directions donnent beaucoup de détails et des informations fraîches, allant parfois jusqu'au montants des offres. Bonne performance pour l'activité de Toulouse où la GPEC a dépassé les objectifs, ambiance plus tendue à Vélizy pour CSE. A remarquer que dans ces réunions de CE si on aborde bien les chiffres en termes de commandes et d'affaires, on ne chiffre pas les résultats...
Centre de compétence "Offres de système" : les équipes Bid (notamment PRS) sont regroupées pour éviter le travail en silo et permettre une meilleure cohérence des offres ainsi qu'un meilleure lissage de la charge qui peut être très intense. Présentation pertinente, en espérant que la mise en œuvre le sera également.
CR de la Commission emploi du 20/09. Revue des GPEC. Fin de celle de Toulouse, accentuation de celle de PRS. Les effectifs concernés dépassent nettement les 10% de l'effectif de l'établissement, les élus demandent pourquoi une GAE n'est pas mise en place. Réponse de la Direction : La GPEC est suffisamment efficace et donne de "bons résultats".
RIE : Changement de personnel chez Score, le contrat entre ce dernier et Thales arrive à échéance en fin d'année. Un appel d'offre sera mis en place. Faute de temps, une courte prolongation du contrat actuel sera proposée.. Rappelons que le restaurant d'entreprise est une prérogative du CE car c'est une activité sociale. La Direction demande donc aux élus de lui donner mandat pour la gestion. Méfiance des élus qui donnent leur accord sur le principe mais sous resserve de modalités à préciser, visant à une prise de décisions réellement partagée. A noter la forte implication de la CFTC, motrice sur ces sujets.
Mise à jour du Règlement Intérieur de l'établissement : rendu nécessaire par le déménagement d'ISO à Toulouse, du PTC à Labège. Reste à faire, ainsi que de nombreuses informations dont l'intranet du site de Toulouse.
ASC : l'accord partiel avec le CE de TS pour les activités locales prend fin au 31/12/2017. Reste à savoir comment les différentes activités concernées (médiathèque, bricolage, danse et gym, pots, etc...) pourront fonctionner après cette date, la principale inconnue restant celle des locaux. La cible est maintenant le rdc du bâtiment Avenir, du moins pour les bureaux. Mais la Direction ne s'engage pas pour le moment alors que nous sommes à 3 mois de l'échéance. Elle nous promet une surface supérieure à celle réservée actuellement à TCS mais inférieure à celle dont TCS disposait en raison de l'accord avec TS (médiathèque notamment).

lundi 18 septembre 2017

CHSCT Extraordinaire du 14 septembre

Ce CHSCT extraordinaire ne comportait qu'un seul point à l'ordre du jour, concernant l'enquête menée par l'inspection du travail sur la situation d'une salariée de Vélizy. Le cadre étant celui d'une équipe Comptabilité, pour laquelle de nombreuses alertes concernant des problèmes de RPS et de souffrance au travail sont remontées depuis des années, sans que des solutions et des résultats probants n'aient été obtenus jusque là.
Des courriers ont été échangés entre la Direccte et la Direction. Participait également à cette réunion un représentant de la Cramif. La Direction a détaillé les mesures récentes prises, selon elle, dont un coaching des personnes concernées et de l'équipe dans son ensemble. De nombreux aspects ont été examinés dont celui de la répartition de la charge de travail, du management et du fonctionnement interne de l'équipe, notamment sur le plan relationnel. La Direction assure que la situation s'est bien améliorée depuis l'arrivée d'un nouveau manager. Un plan d'action mis en place par le coach depuis quelques mois a été présenté.
Reste à savoir si ces nouvelles mesures seront suffisamment efficaces pour les mois et années à venir, ce qui reste à vérifier. En tout état de cause, la Direction est au pied du mur et les écarts observés ne pourront plus être tolérés.


vendredi 15 septembre 2017

CHSCT ordinaire de TCS Vélizy du 12 septembre

 CHSCT de rentrée. Beaucoup de points à l'ordre du jour, comme pour toutes les séances ordinaires, trimestrielles. Nous ne retiendrons ici que les principaux, déjà nombreux.
Approbation de plusieurs PV de réunions et d'inspections qui se sont tenues en juin et juillet. Les PV devraient donc être publiés rapidement. Quelques commentaires sur certaines inexactitudes relevées par le médecin du travail. Fixation du calendrier des prochaines inspections et réunions.
Charges PRS et impact sur les salariés et leur santé : intervention de la directrice par intérim. Confirmation des éléments donnés au CE de juillet. La GPEC concernera 160 postes sur 2017 et 2018. 1/3 environ ont été traités. Dap est particulièrement affecté, C4S et SID également. En revanche pas de problème pour LTS (Cristal). Les élus et la CFTC s'étonnent qu'une GAE ne soit pas à l'ordre du jour étant donné le "volume" concerné qui représente plus de 10% de l'effectif total de l'établissement.
Revue des sites annexes de l'établissement : 3 personnes de CSE seront installées à Rennes (2 mutations + une embauche). Demande de visite du site. Quelques questions concernant le déménagement Cavaillon vers Aix. Confirmation de l'abandon du bt Cartier par TCS en fin d'année. Projet à l'étude pour abriter les locaux CE et syndicaux au RdC Avenir. Encore quelques déménagements de bureaux pour SFI. Projet de rapatrier ITS au 4e étage de Vespucci, mais pas encore de plan précis.
Mise à jour du règlement intérieur de l'établissement pour la partie Toulouse (n'avait pas été faite, suite au déménagement vers Labège) : reportée.
Revue du Document Unique. C'est un document obligatoire où l'établissement recense de façon précise tous les risques encourus par les salariés dans l'exercice des activités professionnelles pour l'établissement. Il restait à mettre à jour la partie RPS, sujette à nombreuses discussions. La Direction veut imposer la méthode de l'INRS pour classifier ces risques dans le but, présenté comme prioritaire (absolu !) d'harmoniser les démarches entre les établissements de TCS. Pour les élus dont la CFTC, même si les recommandations de l'INRS sont toujours du plus grand intérêt, nous repartons dans la théorie, en restant bien loin des observations de situations de souffrance constatées sur le terrain, tout en neutralisant les méthodes du Groupe de Travail, dites "empiriques" par la Direction, qui avaient pourtant le mérite d'avoir fait leur preuves à maintes reprises.   Même remarque quant au fonctionnement de ce GTRPS, de moins en moins paritaire. Toujours même remarque sur la QVST, toujours basée sur des opérations de Communication destinées à mettre en valeur l'entreprise plutôt qu'à une véritable prévention.
Situation du travail atypique : en diminution, du moins pour les données officielles. Un contrôle des badgeages sur site (Vlb) a été mis en place afin de détecter les situations de présence supérieure à 10h dans l'enceinte LVMH, dans un but d'alerte uniquement.
L'enquête sur les problèmes de souffrance au travail à SFI, réalisée par le CHSCT, sera terminée dans quelques jours. Le rapport est en cours de rédaction pour être présenté à une prochaine séance du CHSCT. Ils reste quelques entretiens à mener.
Retour sur les problèmes liés à la mise en place du nouvel Erp. Ils ont des conséquences sur les délais et la charge de travail de certains, générant du stress qui peut se concentrer sur certaines personnes. Ils concernent surtout les échanges de données difficiles pour la finance, la gestion de projets, la gestion de stocks. Pour les DA et la saisie des temps, les problèmes seraient réglés. Bref, encore du travail de mise au point !
Encore des problèmes de toilettes hommes, récurrents sur le site, si l'on peut dire.

lundi 4 septembre 2017

Rentrée sociale, CE extra TCS Vélizy du 1er septembre

La trêve estivale se termine. Actualité encore peu chargée, si ce n'est plusieurs notes de nomination parues ou annoncées. Entre autres : DRH TCS, Directeur SID, Direction de la BL RCS, DRH CBU Transport. Les sujets du moment restent bien sûr les difficultés économiques de PRS et la sous-charge.  
Élus du CE de Vélizy et Direction se sont retrouvés le 1er septembre avec un ordre du jour comportant un point unique : Consultation dur le projet d'évolution de l'organisation de la Direction SID. Comme d'habitude, cette type de réorganisation se fonde sur "l'évolution des marchés",  la nécessité d'une meilleure efficacité et l'adaptation nécessaire qui se veut être une simplification. Moins de cases, mais effectif total constant, nous dit-on. Passage de 5 départements métiers à 2, fusion des deux départements techniques, création d'une activité offre et création d'une activité chefs de projets et offres critiques. Présentation des réponses aux questions écrites des élus. Les élus ne s'opposent pas et votent une abstention à l'unanimité.
Pour terminer, message du Président (CFTC) de la Commission RIE qui s'étonne des actions entamées par la Direction concernant le renouvellement du contrat du prestataire qui se termine en fin d'année, sans avoir ni informé ni consulté les élus. La Direction promet de remettre "les choses en ordre". A suivre.
Prochain rendez-vous social pour l'établissement de Vélizy : le CHSCT du 12/09 avec un ordre du jour fortement chargé.

vendredi 21 juillet 2017

CE ordinaire TCS Vélizy du 20 juillet

Dernier CE avant la période estivale : moins de participants, ordre du jour plus réduit, séance plus courte, pas vraiment de point majeur nouveau, hormis un projet de réorganisation de SID. Les principales préoccupations des élus restent la baisse de charge significative prévue pour 2018, dès le début de l'année pour C4S, SID, DAP et les fortes tensions sur certaines affaires de SFI.
Sur le plan économique : globalement pour TCS les prises de commandes restent très supérieures au budget. C'est le cas pour tous les domaines et toutes des directions sauf RCS, y compris C4S en raison notamment d'avenants de régularisation sur des affaires difficiles au moyen orient. Les élus évoquent la culpabilisation ressentie par les salariés travaillant sur ces affaires alors que des régularisations importantes sont possibles et que cela fait partie du contexte commercial des pays concernés. Le chiffre d'affaire est en ligne avec le budget quasiment partout.
CR de la Commission Économique du 12/07 consacrée à PRS en présence de son patron. Détails sur la situation, les affaires difficiles, la stratégie revue, compte tenu des risques sur des affaires en cours à C4S. Point sur les charges et la baisse qui va s'accentuer début 2018.
CR de la Commission Emploi du 11/07 : point les effectifs, les postes ouverts, la situation des GPEC. Pour C4S et SID : on en est à peu près aux 2/3 des objectifs pour 2017, mais les chiffres seront revus à la hausse pour 2018. Pour CSE/ISO, l'activité se stabilise et l'objectif est atteint. Mais la partie composants reste "sous surveillance" et les solutions actuelles sont provisoires (détachements).
Projet de réorganisation de SID :  la situation économique et l'évolution des marchés rendent nécessaire une meilleure compétitivité. Ce projet vise à réduire l'effectif du management pour donner de la souplesse en favorisant les équipes intégrées : moins de niveaux et moins de cases. Par exemple l'équipe NRBC se trouve "diluée" au sein d'un nouveau département regroupant plusieurs autres activités. La mise en œuvre est prévue dès le 1er septembre. Pour les élus, même si ce projet est à effectif total constant, l'impact est suffisamment significatif pour justifier une consultation avec questions/réponses. Un CE extra est donc prévu dès le 1er septembre.
Point sur les Activités Sociales et Culturelles. Les locaux du CE seront amenés à déménager en fin d'année pour libérer le bâtiment Cartier, comme pour toutes les activités TCS. Pas de décision pour de nouveaux locaux. Les bureaux pourraient être situés au bâtiment Ariane. La Direction propose Hélios pour les activités sportives. Pas de proposition pour la médiathèque et les autres activités locales. Réponses prévues (en principe) à la rentrée. Des soucis restent encore à régler sur le site internet du CE pour les commandes, les inscriptions aux activités et la gestion des subventions, billetterie notamment, entre les fournisseurs de services Henley et Comiteo.
Restaurant d'entreprise : le contrat avec Sodexo arrive à échéance en fin d'année. Rappel : la gestion du restaurant d'entreprise est une activité sociale et donc de la compétence du CE. Mais habituellement un mandat est donné par le CE à la Direction (de TCS) pour assurer cette gestion. Le contrat en cours serait prolongé de quelques mois, le temps de le remettre en concurrence. Décision à prendre lors d'un prochain CE.


lundi 10 juillet 2017

CCE TCS du 6 juillet

Deux points à l'ordre du jour de ce CCE : Consultation sur le projet de la filialisation de RCS, Avancement semestriel GPEC.
Consultation sur le projet de la filialisation de RCS. Point sur la situation présenté par la Direction. L'objectif est d'assurer l'opérationnel dans les meilleures conditions. De nouvelles commandes reçues. Commentaires sur différents appels d'offres et des marchés correspondants. Recrutements nécessaires [après de nombreux départs] Les élus font part de la démotivation profonde des salariés. Ils ne sont pas convaincus par la Direction : vote contre à l'unanimité.
GPEC [PRS] 50 mobilités réalisées ou en voie de l'être sur les 80 prévues. [on sait déjà que l'objectif sera revu à la hausse pour 2018] La grande majorité des postes ouverts sont toujours sur Gennevilliers. Répartition en fonction des familles professionnelles. Point sur les effectifs.

mardi 4 juillet 2017

RCS Brétigny : Déclaration des élus et représentants à la réunion Extraordinaire du CE du 03/07/2017

Déclaration des organisations syndicales CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT de RCS France le 03 juillet 2017.
"Le Comité d’établissement de RCS Brétigny est réuni aujourd’hui, à la demande de la direction de TCS, pour se prononcer sur les conséquences, pour l’établissement de Brétigny, du projet de filialisation de l’activité RCS (Revenue Collection Systems).
Pour les élus et représentants des organisations syndicales les motivations qui ont conduit la direction du Groupe à initier ce processus ne sont pas clairement énoncées et le manque de visibilité concernant la stratégie commerciale ainsi que le mode de gouvernance sont autant d’obstacles à la compréhension de ce projet.
Les élus déplorent que les membres de la direction du Groupe, qui brillent par leur absence, n’aient pas daigné venir nous présenter leur projet et délèguent les basses œuvres à leur direction des ressources humaines.
Nos préoccupations étant la sauvegarde des emplois et la pérennité de l’activité Billettique, nous déplorons également qu’aucune précision ne soit apportée sur les ressorts d’une amélioration de la compétitivité ainsi que sur l’évolution de l’emploi au sein de RCS France.
Consécutivement au départ prochain du Directeur Général Mr Laurent ESKENAZI, les élus demandent que la future gouvernance de RCS soit confiée à une nouvelle direction émanant du Groupe. Les élus considèrent qu’une certaine continuité dans la gouvernance durant cette phase de filialisation, doit prévaloir à toute autre considération. Les élus exigent que le Groupe se comporte en employeur responsable en confiant RCS à une direction motivée pour le développement de l’activité, ayant une grande expérience dans le monde du transport, et suscitant l’adhésion des salariés.
Les élus déplorent que le calendrier social ne permet pas d’entendre la nouvelle direction de RCS France avant la consultation.
Les élus déplorent également l’absence d’une présentation d’un Business Plan clair avant tout projet de filialisation. A situation exceptionnelle, réponse exceptionnelle, quant au timing d’une présentation de ce Business Plan en avance de phase, afin d’apporter des réponses au CE sur le futur positionnement commercial, la stratégie de réponses aux appels d’offres, la politique marketing et l’avenir de Transcity UP en tant que produit phare de RCS.
Les élus ont toujours défendu la même position concernant l’avenir de RCS. Celle d’un projet industriel au sein de la Division Transport de Thales. Pour les élus, il n’est pas concevable d’envisager une autre piste, et ceci afin de garantir l’avenir de l’activité et des salariés de la Billettique, tout en préservant l’offre globale Transport Thales, nous conférant un avantage industriel et stratégique (contrats Bundle) sur l’ensemble de la concurrence.
Ce projet de filialisation, en l’état, conserve la lourdeur de l’existant, ne garantit ni l’intégrité de la BL RCS ni la préservation de l’emploi, et ne laisse guère d’espoir d’amélioration de la compétitivité. Dans l’esprit qui semble l’animer, il ne peut raisonnablement être qu’une étape vers la cession ou le démantèlement. Il reste donc pour nous et l’ensemble des salariés, source d’inquiétude et de stress.
Ces interrogations nous conduisent à rejeter, et à voter contre, ce projet de filialisation."

lundi 26 juin 2017

CHSCT extraordinaire TCS Vélizy du 23 juin

Quelques points en complément du CHSCT ordinaire du 13 juin.
Dossier de demande ristourne sur les cotisations [employeur] d'accident de trajet. Beaucoup de détails donnés. Discussions sur plusieurs sujets dont celui des retours de missions. Si des efforts bien réels ont été faits sur quelques points, d'autres restent à améliorer. Les élus n'ont pas été convaincus. Résultat du vote sur le dossier: 6 abstentions et un contre.
Informations sur les travaux de sécurité du site. Compléments d'information, planning. Gênes prévisibles lorsque les nouveaux dispositifs seront mis en place aux entrées/sorties du site et des bâtiments. Principaux travaux en juillet et achèvement en septembre.
Difficultés rencontrées par les utilisateurs sur le déploiement du nouvel ERP. Si les fonctionnalités de base étaient disponibles dès la bascule, il n'en était pas de même sur la cohérence des données et les fonctionnalités plus spécifiques. Des frustrations nombreuses, malgré tous les efforts réalisés, notamment dans la pédagogie. L'amélioration est peut-être trop lente pour certains, progressive mais réelle. Rappel sur le caractère indispensable des formations, pour un travail efficace dans l'intérêt de tous.
Points divers : cas d'un salarié victime d'un AVC, problèmes liés à la chaleur de ces derniers jours, bruit de la clim V4.

CE extraordinaire TCS Vélizy du 23 juin

Cette réunion avait été mise en place pour traiter des points qui n'avaient pu l'être lors du CE ordinaire du 15 juin, faute d'informations disponibles suffisantes ou de disponibilité des responsables. Présentation aux élus, de la nouvelle responsable de C4S (par intérim).
Présentation des charges TCS, concernant l'établissement de Vélizy. Projection des planches du CCE de la veille. Pour SFI, la charge est quasi assurée jusqu'en 2018 inclus. Elle est surtout liée aux activités des affaires en cours. Discussions sur la grande variabilité au cours des dernières années. La baisse de charge se confirme au delà de 2017 pour C4S, SID et DAP : la GPEC en cours devra se poursuivre sur 2018 avec des objectifs à la hausse. Nombreux échanges et réflexions sur les causes de cette situation et l'évolution prévue, notamment concernant la politique produits, les investissements et les partenariats. Les élus insistent sur le flou ressenti par les salariés concernés qui vivent mal le manque de communication interne.
Consultation sur le projet de déménagement de l'équipe SID de Cavaillon à Aix-en-Provence. Revue des modalités géographiques et des locaux, présentation des modalités d'accompagnement, avec quelques avancées, mais en deçà d'autres accords passés à TCS. Les élus s'abstiennent à l'unanimité.
Points financiers concernant MNW/WNW et ITS/CSE qui n'avaient pas été traités au CE précédent.
WNW : la charge est assurée jusqu'à la fin de l'année de même que l'équilibre ressources/charges moins tendu que l'année passée, d'après son responsable. Toujours grande incertitude sur les activités de Vélizy au-delà. Discussion sur le développement du LTE. A Gennevilliers les projets sont plus stables et de plus grande ampleur.
ITS/CSE : Commandes dans les budgets à Vélizy et à Toulouse, mais toujours des difficultés dans la partie composants qui justifient le maintien de la GPEC. Problème sérieux de facturation sur Vélizy avec un C.A. très en retard. Flou sur les causes qui restent à préciser. Recrutement important de jeunes consultants au premier semestre qui doit être poursuivi pour pouvoir mieux se développer.

lundi 19 juin 2017

CE TCS Velizy du 15 juin

Sur le plan économique, le mois de mai a été bon pour TCS, mais aussi pour PRS et C4S, notamment en prises de commandes avec le rattrapage d'affaires difficiles en raison d'avenants ou de compensations suite à des claims. Les élus craignent que ces compensations ne bénéficient pas aux salariés concernés pour les parts de rémunération variables. La Direction se veut rassurante. Les élus ne sont pas convaincus.Budget tenu pour le chiffre d'affaires de C4S, mais en retard pour SFI.
Présentation de orientations générales de formation : peu de changement par rapport aux années précédentes. Les 4 axes de formations restent dans la continuité. A noter que les modes de formation ont évolué et les participants acceptent de moins en moins d'être mobilisés plusieurs jours consécutifs.
ASC Toulouse : après consultation des salariés concernés et leur vote en faveur d'un accord avec TS, les élus ont approuvé le projet d'accord à l'unanimité, il sera applicable pour les activités de 2018. Il doit également être approuvé auparavant par le CE de TS.
Ajustement de l'organisation de la Direction Qualité (PRS). Présentation par la responsable. La nouvelle organisation est construite en miroir de l'organisation de PRS.
Ajustement de l'organisation de la DirectionCommerciale SFI. L'objectif est de mieux caler l'organisation sur celle des BL et des activités clients.
Information et consultation sur le Rapport médical (Hors Toulouse). (voir le sujet sur notre article CHSCT) Stress accru pour les déplacements avec fréquemment des temps de repos insuffisants. Revue des principaux évènements de 2016 et de leurs conséquences sur la santé. qui sont lourdes dans certains cas. Dans leur avis approuvant ce rapport à l'unanimité, les élus soulignent l'importance de l’indépendance du médecin du travail, qui pourrait être affectée par l'organisation de la médecine du travail au niveau du Groupe. Remarque appuyée sur la baisse d'efficacité du GTRPS suite à la réorganisation imposée par la Direction en mai 2016. Malgré cela, le travail "en réseau" permet toujours de faire face à certaines situations. Demande d'une bien meilleure implication du management, condition indispensable pour une bonne prévention.
Information sur le rapport annuel de l'assistante sociale. 292 entretiens en 2016, soit 10% d'augmentation par rapport à 2015. Consultations et interventions sur les aspects personnels et professionnels. Sur le plan personnel, la répartition des sujets est la suivante : famille : 26% ; logement 24% ; législatif : 23% ; santé : 19% ; handicap : 8%. Rappel d'évènements particuliers en 2016 : soutien aux familles et à l'entourage professionnel de 4 collaborateurs décédés, transfert des activités IDT. Focus sur la crèche . Difficultés avec Humanis en cas de recours à la prévoyance. Organisation de  forums logement et de réunions de présentations par Humanis sur la santé et la retraite.
Enfin, en point divers, annonce en fin de séance du changement de directeur de C4S.

vendredi 16 juin 2017

CHSCT ordinaire TCS Velizy du 13 juin

Forte participation et ordre du jour chargé. Présence d'un représentant de la Cramif.
Inspections des locaux, remarques générales : de plus en plus de demandes consécutives aux différentes inspections restent sans suite. La Direction participe de moins en moins. Brefs les problèmes anodins ou beaucoup plus sérieux s'accumulent. La Direction s'engage à assurer un suivi plus efficace et à présenter un bilan à la prochaine réunion.
Nouveau courrier de l'Inspection du Travail reçu en copie par les élus, mais, selon eux pas par les représentants de la Direction : autorisation de transfert de salariés protégés et mise en évidence de délits d'entrave concernant la non consultation du CHSCT pour le transfert d'IDT et l'intervention de sous-traitants.
Documents obligatoires pas à jour, notamment pour les RPS et Toulouse. La Fiche entreprise était prête depuis plusieurs mois mais n'avait pas été communiquée dans les délais. Les élus refusent la consultation.
Présentation du rapport médical établissement de Vélizy (hors Toulouse). Le code du travail évolue : la fréquence des visites par un médecin peut se ralentir jusqu'à une fois tous les 5 ans. Mais la périodicité actuelle (2 ans) et conservée pour notre établissement. Le retard des années précédentes a été comblé. Augmentation du nombre de consultations (sur demande d'un salarié). Les RPS dominent largement l'ensemble des risques professionnels. Le stress s'accroit de façon significative en 2016 par rapport à 20015 : lors des visites, plus de 30% des salariés (19,5% en 2015) déclarent un niveau de stress égal ou supérieur à 7 sur une échelle de 10. Principales causes : les réorganisations et la charge de travail. Le médecin du travail, comme les élus, déplorent la nouvelle organisation du Groupe de Travail sur les Risques PsychoSociaux (GTRPS) imposée en mai 2016 par la Direction, qui a entrainé une moindre efficacité.
Travaux sur site : des travaux visant à améliorer la sécurité des accès ont été entamés avant consultation du CHSCT. Ils ont été interrompus et reprendront à court terme.
Point sur la charge de travail à SFI et ses conséquences sur la santé. Cas de projets difficiles au moyen orient.
Toulouse : problème des pare-soleil, GPEC et difficultés restantes (équipe composants), changement de service santé au travail et transfert des dossiers médicaux,
Autres points : Courtaboeuf, Cavaillon, travail atypique (nuit et w.e.) , télétravail qui continue de se développer, conditions de travail en période de forte chaleur, douches Linvingstone, changement prévu des groupes froid principaux.

mercredi 14 juin 2017

CCE TCS du 13 juin 2017 : Information sur la filialisation de RCS

Point unique à l’ordre du jour : « Information en vue de consultation sur la filialisation de RCS ». À noter que le projet de cession est toujours d’actualité mais n’est pas à l’ordre du jour de ce CCE.
Une nouvelle société reprenant toutes les activités France de RCS va être créée sous la forme de SAS, filiale à 100% de TCS. Elle sera domiciliée à Brétigny. Au niveau de la BL, RCS-France restera dans la CBU Transport. La filialisation sera effective en novembre/décembre 2017. L’organigramme de RCS France serait inchangé, avec le rattachement des fonctions transverses directement à la Direction (achats, qualité). Un double reporting (finance, RH, juridique) sera maintenu.
15 recrutements sont en cours actuellement.
RCS est en face d’un marché très fragmenté avec beaucoup de concurrents. C’est un marché assez faible en Europe et plus dynamique au Proche Orient. Les Marchés Américain et Anglais sont très actifs.

Les conséquences sociales :
-    Contrats de travail : le transfert automatique du contrat de travail, pas de modification, les modalités sont maintenues (rémunération, part variable..)
-    Accords :
o    Les accord Groupe seront toujours applicables à la nouvelle structure
o    Les accords TCS tombent, mais la Direction maintient quelques accords :
o    Accord sur les astreintes
o    Accord sur la réduction du Temps de Travail
o    Accord sur le Télétravail
-    Instances représentatives du Personnel  :
o    Les mandats se poursuivront jusqu’à leur terme (novembre 2017),
o    CE de l’établissement de Brétigny deviendra CE de la nouvelle société
o    DP/CHSCT restent à l’identique
o    Il y aura une commission économique de la nouvelle société
Calendrier social :
-    Juin :
o    13 juin 2017 : CCE TCS : information sur la filialisation
o    13 juin 2017 : CE Brétigny : information sur la filialisation
o    14 juin 2017 : déclinaison aux équipes de RCS Fr
o    Poursuite du processus social (CCE/CE)
-    Juillet :
o    Poursuite du processus social – consultation des instances (CCE/CE)
o    Déclinaison aux équipes RCS - Fr

Prochain CCE, le 6 Juillet 2017 pour la consultation sur la filialisation.

lundi 22 mai 2017

CE TCS Velizy du 18 mai

Ordre du jour plus raisonnable avec moins de points que les précédentes réunions ordinaires.
Sur le plan économique, avril a été un excellent mois pour les prises de commandes pour TCS. Toutes les domaines sont concernés sauf la CBU Transport (SFI) Pour PRS, c'est LTS qui se distingue, ainsi qu'IDT dont c'est le dernier mois dans le périmètre Thales. En revanche C4S est très en retard. Pour le C.A. on constate du retard un peu partout. Toujours des difficultés récurrentes sur plusieurs affaires avec un client au moyen orient dont les demandes varient notablement après la signature du contrat, mais l'expérience a montré pour des affaires précédentes, que des avenants importants pouvaient permettre ensuite de combler les manques.
Point sur le transfert des salariés IDT vers IN. Aspects matériels et avantages sociaux, cas de salariés en attente et quelques autres en souffrance. La médecine du travail sera assurée par un cabinet extérieur.
Point sur l'ERP : essentiellement sur la mise en œuvre, et le suivi des processus avec focus sur les D.A.
Mise en place du SST Toulouse : vote favorable des élus à l'unanimité. Le suivi devrait donc pouvoir être plus régulier qu'auparavant. Il reste encore quelques lacunes dans les équipements. Les élus demandent à voir le médecin du travail local qui s'occupe également de TS et TAV. A suivre.
Discussion sur les frais de déplacement. Problème d'application où les forfaits ne sont plus acceptés pour certains qui y ont pourtant droit. Autre problème concernant l'évolution non communiquée de la liste des pays sensibles, pingrerie de la paye sur certains cas.
Point sur les postes d'assistantes. Les élus ont remonté à maintes reprises des départs non remplacés entrainant des surcharges. La Direction n'est pas d'accord : le volume de certaines activités diminue et la répartition des tâches a pu être modifiée, recours à des intérimaires quand la charge n'est pas pérenne. Le sujet n'est pas clos.
CR de la Commission Emploi-formation du 11/05. Effectif quasiment stable et poursuite des GPEC pour C4S, DAP, ISO.
ASC : focus détaillé sur Toulouse et le mécontentement de certains salariés d'ISO. Des difficultés réelles et de l'incompréhension. Réponses et explications du Secrétaire de CE. Les salariés toulousains sont consultés sur un choix éventuel d'être rattaché au CE de TS local. Point sur le site et la billetterie Comiteo. Revue par sous-commissions pour Vélizy et 1er bilan.

mercredi 10 mai 2017

RCS : Latour et Thales, c'est fini !

Le processus de vente est rompu et la vente à Latour Capital est annulée. La Direction de l'établissement de Brétginy l'a annoncé aux salariés et certains représentants des Organisations Syndicales (représentatives) en ont également été informés. Le processus de filialisation de l'activité, entamé par Thales, serait néanmoins poursuivi [normalement] jusqu'à son terme. Des informations plus officielles devraient suivre dans de brefs délais.

mardi 9 mai 2017

CE TCS Vélizy du 27 avril

Encore un CE marathon avec 20 points à l'ordre du jour. En bref : dernier CE pour IDT avant transfert avec plutôt des bonnes nouvelles sur le plan économique. Enfin des chiffres pour CSE et intervention attendue du responsable de WNW. Point sur les ENF (PRS uniquement). Situation du nouvel ERP. Question sur le fonctionnement de DAP et réponse en l'absence du responsable. Consultation reportée pour le déménagement du site de Cavaillon ; bilan social, bilan formation, CR de différentes commissions (Emploi-Formation, RIE, égalité F/H) et tous les  chiffes habituels. Le point sur les ASC n'a pu être traité faute de temps.
Sur le plan économique, retard dans les prises de commandes à fin mars pour T&S par rapport au budget... sauf pour IDT. Comme d'habitude pour la Direction il s'agit simplement d'un décalage dans le temps ! Bonne performance globale TCS en revanche et revue à la hausse du budget à fin d'année pour l'ensemble de TCS. CA T&S à peu prés dans le budget. Stabilisation pour WNW : des embauches, mais pas de chiffres en dehors des effectifs. Pas de réponse précise à la question sur le plan de charge. Assez bonne performance pour CSE, mais difficultés de recrutement de jeunes consultants et quelques soucis dans le middle management à Vélizy. Il reste des difficultés sur quelques salariés travaillant sur le site du client historique à Toulouse.
ERP : la bascule s'est bien passée selon le responsable du projet. Mais la montée en régime prend un peu plus de temps que prévu : quelques difficultés à récupérer certaines données sont à signaler. Les formations sont en cours.
DAP : difficultés suite à la GPEC et surtout au départ d'un responsable.  Son service sera dirigé provisoirement (quelques mois ?) par un manager commun à un autre service. Toujours manque de visibilité et de compréhension sur des développements produits.
Labège : le service Santé au Travail (piloté par T.S.) se met en place progressivement. Une rencontre a eu lieu le 25/04 entre le nouveau médecin du travail et quelques membres du GTRPS. Mais le fonctionnement ne sera effectif qu'après la consultation des élus. Le transfert des dossiers médicaux du Samsi (SST CNES) vers Labège sera soumis à l'accord individuel des salariés concernés.
Point sur la charge des assistantes de l'établissent, suite à la mutation et au départ de plusieurs personnes. Aucune réponse convaincante de la Direction qui ne semble pas comprendre. (par ex. plus qu'un assistante pour 3 postes à SID...)
Bilans social de l'établissement : toujours un vieux format à couper au couteau et un doute sur ce que représentent les chiffres fournis. Quelques planches un peu plus parlantes.  Pour la nième fois, les élus demandent un "glossaire" pour pouvoir exploiter ce document. Car si les mêmes questions reviennent tous les ans, les réponses varient... Les élus se sont abstenus à l'unanimité.
Bilan formation : rien à redire. Le bilan est toujours positif et bien présenté. La consultation est maintenant faite uniquement au niveau global TCS donc au CCE.

mercredi 12 avril 2017

CHSCT extra TCS Vélizy du 11 avril

Peu de participants à ce CHSCT en raison des congés scolaires. Seuls des points "urgents" (pour la Direction) figuraient à l'ordre du jour.
Mouvements : encore SFI et DAP. Les vagues de déménagements continuent, notamment pour SFI avec une implantation en L1. Plusieurs dizaines de personnes concernées. Quelques cas de "surbooking" et plus beaucoup de marge de manœuvre pouvant entrainer des déménagements multiples pour de mêmes personnes. Aux déménagements présentés viennent s'ajouter des déménagements "sauvages" car non prévus (DAP) Enquête a été demandée par le CHSCT. Dans l'avis du CHSCT, voté à l'unanimité des élus, ces derniers renouvellent leur demande le plan d'aménagement d'ensemble du site de Véizy-le-bois. Pas de nouvelle pour ITS qui souhaite quitter Cartier depuis longtemps. Hypothèse non confirmée d'abandon de ce bâtiment par TCS.
Aménagements pour IDT/IN. Le départ a été avancé à fin juillet. Quelques mouvements en attendant, visant à regrouper tous les personnels qui seront transférés à l'IN à V4 et à en faire sortir ceux qui ne seront pas transférés. Des travaux sont accomplis de nuit (réseaux, contrôles d'accès...) et posent des problèmes de sécurité. Rappel des élus sur des situations de personnes en souffrance concernées et d'engagements pris par le Direction qui ne sont pas tenus. Les élus ont demandé à être informés sur les locaux choisis par l'IN. La Direction n'a pas su répondre en séance.
En "divers" : "brise-soleil" de Labège et risque de chute. Les trois rangées les plus hautes ont été démontées. Pour la Direction qui continue à "enquêter" il n'y a plus de risque. Le CHSCT n'est pas entièrement convaincu.

vendredi 31 mars 2017

Entrée en vigueur d'accords groupe majeurs

Après de longues négociations, la CFTC, de même que la CFE-CGC et la CGT ont signé 3 accords Groupe majeurs, qui font évoluer de façon significative le socle social Thales, le 4e étant un avenant de l'accord groupe sur les dispositions sociales, lié à la mise en place des trois premiers  :

Voir l'article sur la présentation de ces accords sur le Miroir Social.

La CFTC mettra rapidement à disposition des salariés des livrets pratiques présentant ces accords.

vendredi 24 mars 2017

CE TCS Vélizy du 23 mars

20 points à l'ordre du jour : un record. Le CE débute par un différend sur le PV de CE extraordinaire du 10 février, consultation sur la vente de l'Identitaire, alors que les élus considèrent que la séance s'est terminée à leur départ, la Direction a voulu  y ajouter une déclaration. Les élus votent l'approbation du PV, mais pas la Direction.
Une remarque est faite sur la part variable versée aux salariés IDT par rapport aux autres.
Sur le plan économique : présentation pour la 1ère fois des chiffres couvrant l'année complète 2016. Le plus frappant est la faiblesse des prises de commandes pour PRS : moins de la moitié du budget prévu le plus gros écart étant sur C4S. Budget atteint pour SFI. Pour le C.A. les chiffres sont meilleurs. Pour les prises de commandes à fin février : le chiffres sont faibles, mais c'est toujours le cas en début d'année. Wnw : la présentation n'a pu être faite : le responsable n'a pas apprécié le retard dans le déroulement de la séance. Dommage il y avait des questions... Des slides avec des noms de projets, un plan de charge... sans chiffres!

Erp. : tout se passe bien, nous dit-on et la bascule approche. Le dimanche 9 avril sera travaillé pour quelques uns, prétendus volontaires.
Projet de déménagement sur site de Cavaillon (3 salariés) prévu pour pour un site Thales d'Aix-en-Provence fin 2017 : pour la Direction, ces locaux ne sont plus adaptés aux besoins. Modalités d'accompagnement prévues.
Revue des offres et projets par direction : C4S, IDT, SFI où des postes sont ouverts alors que des candidatures internes restent sans réponse.
Retour sur la Commision économique Vélizy : questions sur les offres et le sort des produits à PRS.
Consultation sur l'évolution des modalités de suivi de temps de présence sur le site de Vélizy (Bt LVMH seulement). Le suivi plus précis des badgeages pourrait permettre de détecter des situations à risque, mais ne constitue pas une solution globalement efficace. La législation sur le garde des données a évolué : 3 mois maxi. Les élus s'abstiennent.
Approbation des comptes du CE 2016 après présentation par l'expert comptable.
Vote du budget du CE 2017 et de différents accords et prestations.
Retour toujours très attendu par les élus, de la Commission RIE, fréquentation, grammages, matériels en panne... Mise en place laborieuses de la gestion des bio-déchets.


mardi 21 mars 2017

Les salariés de RCS rejettent le projet de cession à Latour Capital et le font savoir

Une délégation d'une cinquantaine d'entre eux, accompagnés de représentants élus et syndicaux est venue à deux reprises faire une déclaration :
- Au patron de GTS, lors du roadshow du 14 mars à Hélios
- lors du CCE de restitution de l'expertise Syndex à Gennevilliers ce jour, 21 mars.
Ils rappellent le rejet massif du projet par les salariés, le manque total de confiance dans les dirigeants de RCS, les doutes sur la volonté et la capacité de Latour Capital à développer l'activité et la crainte d'une liquidation ou de revente "par appartements". Les départs sont nombreux et ne sont pas terminés. Et le repreneur ne fait rien pour retenir ceux qui doutent, c'est à dire une large majorité. Le business plan semble très optimiste et donc bien peu crédible. S'il était réaliste, pourquoi vendre ?
Voici les deux dernières phrases de cette déclaration :
"Les salariés ne refusent pas le changement mais ils refusent l’avenir qu’on leur propose et ne veulent pas être considérés comme de la marchandise ou du consommable.
Les responsables syndicaux ainsi que les élus demandent de prendre en compte l’expression des salariés et d’en tirer les conclusions qui s’imposent, en abandonnant ce projet de cession."